Archives par mot-clé : Géolocalisation

Nouveau partenaire ImaGEO, épisode 3 : GeoLyon

Géolocalisation des cartes intégrées dans GéoLyon.

La Maison de l’Orient et de la Méditerranée – Jean Pouilloux (MOM) a été fondée en 1975 par Jean Pouilloux, professeur d’épigraphie grecque à la Faculté des Lettres de l’université de Lyon, dans le but de regrouper en un même lieu les équipes lyonnaises qui travaillaient sur l’Antiquité. Sous la double tutelle du CNRS et de l’Université Lumière Lyon 2, la MOM fédère quatre laboratoires autour d’une identité scientifique commune l’étude des origines, des développements et de la diffusion des civilisations, de la Préhistoire au monde médiéval. Principalement centrés sur la Méditerranée, le Proche et le Moyen-Orient, les champs d’étude de la MOM s’étendent aussi à d’autres zones géographiques et comprennent notamment le territoire métropolitain.

La cartothèque de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée reflète les terrains de recherche de ses équipes constitutives. Elle regroupe un fonds important de cartes, atlas et photos aériennes (environ 10000 documents) sur le bassin méditerranéen et le Proche Orient. Dès les années 2000, un important travail de numérisation du fonds a été amorcé ainsi qu’un regroupement des documents cartographiques de l’ensemble de la MOM de manière à mettre en place une géothèque numérique.

GéoLyon s’inscrit dans la continuité de ce travail avec pour objectif de recréer virtuellement le fonds cartographique de l’Université de Lyon tel qu’il était avant l’ « éclatement » des établissements en 1973. Ce fonds originel (environ 70000 documents) se trouve désormais réparti entre les Universités Lyon1, Lyon2, Lyon3, Saint Etienne et l’Institut Français du Proche Orient (IFPO).

Une première phase du projet a débuté en 2013 et a débouché à la mutualisation de trois fonds cartographiques appartenant à la Maison de l’Orient et de la Méditerranée, au Centre de Recherches en Géographie et Aménagement (CRGA) et à l’Institut Français au Proche-Orient. Cela représente actuellement plus de 12000 documents numérisés, documentés  et géolocalisés (5000 sont d’ores et déjà accessibles sur le portail geolyon.mom.fr).  Elle a également permis de développer des méthodes organisationnelles pour le traitement des données géolocalisées, de leur dématérialisation à leur pérennisation ainsi que des outils de production et de diffusion en appui avec les services de la TGIR Huma-Num (Nakala, HumaNum Box).

GéoLyon a été présenté dans le cadre du salon Innovative SHS les 17-18 mai à Marseille.

Le socle technologique développé dans le cadre de GéoLyon sert de base à d’autres projets autour des données géolocalisées comme Data.loci – projet Coopera en collaboration avec l’Université Autonome de Catalogne – portant sur la géolocalisation et le traitement de données archéologiques, géographiques et patrimoniales ou le projet Odalyge en collaboration avec l’Université Lyon3 et le service archéologique de la ville de Lyon sur la cartographie de la ville de Lyon et de son agglomération du début du 19ème siècle à nos jours.

Le projet GéoLyon a rejoint ImaGEO à l’occasion du renouvellement du consortium pour la période 2017-2020. L’objectif est de mutualiser non seulement son fonds avec les autres partenaires mais également de mutualiser les outils, les référentiels et engager une réflexion commune sur l’archivage de nos données.

Par Bruno Morandière, MOM.